Les trois fins alternatives de Mush

En fonction des événements qui se sont déroulés au cours de la partie, Mush propose trois fins alternatives, marquant la fin du scénario du jeu et de l'aventure des joueurs.

Le Daedalus a été détruit...

La destruction du Daedalus est la fin la plus facilement accessible, à cause de la composante survie du jeu. Si les joueurs ne sont pas assez efficaces pour l'éviter, c'est le jeu lui-même qui va naturellement tendre vers cette fin.

Daedalus détruit
Image d'en-tête affichée sur les pages de fin des parties s'étant achevées par la destruction du Daedalus.
  • Titre sur la page de validation de mort : Vous êtes mort !
  • Trophée débloqué : aucun
  • Exemples : vaisseaux 1614, 16051, 73420

Comment obtenir cette fin

Cette fin peut être déclenchée par la destruction du Daedalus (par la perte de tous ses points d'Armure) ou s'il n'y a plus aucun Humain vivant à son bord (par l'une des nombreuses morts possibles ou par la conversion en Mush de tous les personnages encore vivants). L'aspect survie du jeu fait que celui-ci tend en permanence vers cette fin et l'obtenir ne nécessite pas vraiment d'action, puisque l'inactivité elle-même est suffisante. Il suffit que les hunters ne soient pas combattus et que la coque du Daedalus ne soit pas réparée et/ou que les personnages ne se soignent pas, ne se nourrissent pas ou laissent leur moral diminuer.

Mis à part l'assassinat de tous les humains restants, cette fin peut difficilement être provoquée par des moyens directs. Obtenir cette fin volontairement passera essentiellement par le sabotage d'équipements ou le démontage d'objets importants et ne constituera donc que des méthodes accélérant la destruction du vaisseau ou empêchant sa réparation.

Une alternative existe à la véritable destruction du vaisseau et à l'extermination de tout l'équipage : s'il ne reste plus que des Mushs à bord. Dans cette situation, au changement de cycle suivant, c'est NERON lui-même qui mettra fin à l'aventure. En effet, ses protocoles l'empêchant de tuer qui que ce soit ne s'appliquent pas aux Mushs ; s'il n'y a plus aucun humain pouvant être tué par l'opération, il videra tout l'air contenu dans le vaisseau.
Même si la page de fin indiquera toujours une destruction du Daedalus, il semble plus logique de considérer que le vaisseau reste intact et que NERON parte vivre sa propre vie ailleurs.

Ce que cette fin implique

Cette fin consiste en la destruction pure et simple du Daedalus et/ou la mort de ses occupants. Dans cette configuration, la seule humaine immunisée ainsi que l'échantillon de Mush confié par Nils Carlsson sont perdus, mettant un terme aux recherches anti-mush. De même, l'équipage ne pourra pas rejoindre les groupes de résistants humains qui subsistent encore.

Pour les Humains

Il s'agit d'une fin à éviter : sans la possibilité d'approfondir leurs recherches au sein de la résistance, les probabilités de vaincre le Mush sont très minces. Cette fin n'aura d'intérêt pour eux que s'ils ne parviennent pas à tuer les Mushs infiltrés ou si ceux-ci parviennent à prendre le contrôle du Daedalus, afin d'éviter de compromettre les autres résistants.

Pour les Mushs

Il s'agit de l'un des objectifs possibles des Mushs infiltrés, puisqu'il s'agit de saboter la mission de l'équipage du Daedalus. Cette fin permet de mettre un terme à leurs recherches scientifiques et donc de les empêcher de trouver un remède et/ou de mettre en œuvre son utilisation à grande échelle. Toutefois, les poches de résistance présentes sur Sol resteront cachées pendant un temps et pourraient provisoirement poursuivre leurs activités.

Le Daedalus est rentré sur Sol...

Le retour sur Sol est une fin assez courante sur le jeu, puisqu'elle peut être accessible à n'importe quel équipage faisant preuve d'un peu d'organisation.

Retour du Sol
Image d'en-tête affichée sur les pages de fin des parties s'étant achevées par le retour sur Sol.
  • Titre sur la page de validation de mort : Vous êtes rentré sur Sol... mais la suite est une autre histoire !
  • Trophée débloqué : Sol
  • Exemples : vaisseaux 1432, 9524, 73418

Comment obtenir cette fin

Le voyage vers Sol représente un très long trajet, qu'il n'est pas possible d'accomplir en utilisant les réacteurs de secours du Daedalus. Cette fin ne devient donc possible qu'une fois la réparation du PILGRED achevée. Cette réparation offre une nouvelle option sur le Terminal de Commandement, qui permet à toute personne y accédant (le Commandant ou n'importe quel personnage utilisant le Bidouilleur avec succès) de déclencher le voyage immédiatement.

Ce que cette fin implique

Le retour sur Sol signifie que le Daedalus et ses occupants sont de retour sur Terre et peuvent rejoindre les groupes de résistants locaux, avec les résultats de leurs recherches.

Pour les Humains

Le retour sur Sol conclue la réussite de la mission des humains, tout particulièrement avec des recherches accomplies importantes et/ou en grand nombre. L'approfondissement et la mise en pratique de ces recherches au sein de la résistance du système Sol pourrait constituer un avantage décisif contre le Mush.

Pour les Mushs

S'ils sont encore présents dans l'équipage, voire s'ils ont pris le contrôle du Daedalus, il est tout-à-fait envisageable que l'infiltration de la résistance par des agents du Mush puisse mettre à mal les efforts déployés par les humains et sérieusement relativiser l'avantage pour ces derniers que constitue le retour du Daedalus. Les poches de résistance deviennent immensément plus vulnérables, donnant au Mush l'opportunité d'attaquer la résistance.

Le Daedalus est partit vers Eden...

Il s'agit de la fin la plus rare et la plus difficile à atteindre du jeu. Les conditions nécessaires pour y accéder sont multiples et la part de hasard dans leur réussite est loin d'être négligeable. Ainsi, même une excellente organisation et une forte activité de la part des joueurs ne seront pas toujours suffisantes si la malchance s'en mêle.

Voyage vers Eden
Image d'en-tête affichée sur les pages de fin des parties s'étant achevées par le voyage vers Eden.
  • Titre sur la page de validation de mort : Après toutes ces errances, vous avez mis le cap vers EDEN… mais la suite est une autre histoire !
  • Trophée débloqué : Eden, terre promise si Humain, Eden, terre contaminée, si Mush
  • Exemples : vaisseaux 18693, 73419

Comment obtenir cette fin

Eden est une planète dont la position dans l'Espace est d'abord inconnue et une fois cette position découverte par l'équipage, il s'avère qu'elle est située dans une région extrêmement éloignée de la position actuelle du Daedalus. Comme pour aller sur Sol, il s'agit d'un trajet trop long pour être entrepris seulement avec les réacteurs de secours.

L'obtention de cette fin nécessite donc à la fois que soient achevés le calcul des coordonnées d'Eden et la réparation du PILGRED. Une fois ces deux conditions réunies, il ne reste qu'à accéder au Terminal de Commandement, en tant que Commandant ou en utilisant le Bidouilleur et sélectionner le bouton correspondant au départ vers Eden pour déclencher le voyage immédiatement.

Ce que cette fin implique

Cette fin correspond à l'arrivée du Daedalus et de son équipage sur Eden, une planète inconnue disposant d'une forme de protection contre le génome Mush, dont le fonctionnement est inconnu.

Pour les Humains

Pour les humains, les possibilités que présentent une telle planète pourraient être tout-à-fait comparables à la mise au point du Sérum Retro-Fongique ou à l'immunité de Chun. Le jeu n'est à aucun moment explicite sur l'intérêt exact qu'elle représente, mais laisse deviner la possibilité de fonder une nouvelle civilisation humaine à l'abri de la contamination. L'Humanité pourrait ainsi se re-développer sans risque et approfondir les recherches déjà réalisées par l'équipage pour, peut-être, prendre une sérieuse revanche à plus long terme.

Pour les Mushs

Accéder à Eden via l'un ou plusieurs de ses agents représente également une importante opportunité pour le Mush. Le simple fait de connaitre la position de cette planète lui offrirait la possibilité d'y lancer des raids et d'anéantir tout espoir de nouvelle civilisation humaine.

Date de dernière mise à jour : 08/01/2020